Dorian Boccolacci


Remarqué pour son brio et son ascension rapide en karting, Dorian Boccolacci continue sur sa lancée en monoplace. Champion de France Junior F4 pour ses débuts, il évolue actuellement aux avant-postes de la Formule Renault 2.0 en se donnant les moyens de ses ambitions grâce à son goût de l'effort et sa soif de vaincre.

> Voir la présentation

Dernières Actualités

 

 

Vidéo Eric Goron Film Maker

IMG_9014.JPG

 

Dorian s'est emparé de la 1re place du jour 2 en dominant les deux séances de test des GP3 Series sur le Circuit de Catalunya-Barcelona, sous des conditions très ensoleillées mais douces. Le matin, il concluait la session type qualification sur un temps de 1: 32.896, avec un avantage de 0.012s sur Nirei Fukuzumi et Jack Aitken, et il était également le plus rapide l'après-midi lors d'une session longue avec un tour en 1: 34.022, nettement plus vite qu'Alessio Lorandi et Tatiana Calderón.

 

IMG_9059.JPG

 

Les conditions étaient parfaites ce matin pour une séance de qualification, le rythme étant très élevé pendant la première heure de la session. Dorian fixait le premier meilleur temps avant de partager le haut du classement avec Arjun Maini, Niko Kari, Raoul Hyman, Fukuzumi et Anthoine Hubert leaders successifs. Le jeune Français réaffirmait son rang avant que les équipes n'entament des runs plus longs.

 

Dans l'après-midi, le circuit s'est réchauffé et Dorian était le seul pilote en piste pendant le premier quart d'heure, établissant un temps de référence avant que ses rivaux ne se joignent à lui. Il a réalisé son meilleur tour au bout d'une demi-heure, quelques autres pilotes tentant de lui donner la réplique en vitesse pure tandis que d'autres préféraient se concentrer sur la distance d'une course.

 

Les équipes vont examiner attentivement les datas avant de se retrouver dès la semaine prochaine au Circuit Ricardo Tormo de Valence les 25 et 26 avril.

 

 

Info Kartcom - source GP3 Series / © Photos DR

IMG_9014.JPG

 

Dorian conquistó el primer lugar en la segunda jornada de pruebas de los GP3 Series en el Circuito de Barcelona-Catalunya y dominó las dos sesiones en un día soleado pero suave. Por la mañana concluyó la sesión de clasificación con un crono de 1:32.896, con una ventaja de 0.012s sobre Nirei Fukuzumi y Jack Aitken; por la tarde durante una larga sesión con una vuelta en 1:34.022 se demostró claramente más rápido que Alessio Lorandi y Tatiana Calderón.

 

IMG_9059.JPG

 

Por la mañana las condiciones eran perfectas para una sesión de clasificación y el ritmo muy alto durante la primera hora de la sesión.Dorian  marcó el primer mejor tiempo antes de ocupar los puestos más altos junto con Arjun Maini, Niko Kari, Raoul Hyman, Fukuzumi y Anthoine Hubert, los líderes que le siguieron en la clasificación. El francés volvió a afirmar su posición antes de que los equipos hicieran unos test más largos.

 

Por la tarde el circuito se calentó y Dorian era el único piloto en la pista durante el primer cuarto de hora, marcando un tiempo de referencia antes de que sus rivales lo alcanzaran. El francés marcó su mejor vuelta después de una media hora, mientras algunos pilotos intentaban replicar en velocidad pura, otros preferían concentrarse en la distancia de una carrera.

 

Los equipos examinarán atentamente los datos antes de volver a encontrarse la semana que viene en el Circuito Ricardo Tormo de Valencia el 25 y 26 de abril.


 

Info Kartcom - fuente GP3 Series / © Fotos DR

IMG_9014.JPG

 

Dorian has claimed the day two bragging rights by heading both sessions of today's GP3 Series test session at the Circuit de Catalunya-Barcelona, using the gloriously sunny but mild conditions to his advantage by claiming both top spots: this morning in a qualifying-style session with a time of 1:32.896, just 0.012s ahead of Nirei Fukuzumi and Jack Aitken, and this afternoon in a long run session with a lap of 1:34.022, well ahead of Alessio Lorandi and Tatiana Calderón.

 

IMG_9059.JPG

 

Conditions were perfect this morning for what become a practice qualifying session, with the pace running fast and frantic for the first hour of the session. All of the drivers were on track as soon as the green flags were shown, with Dorian setting the first competitive lap time before sharing the top spot widely: Arjun Maini, Niko Kari, Raoul Hyman, Fukuzumi and Anthoine Hubert all spent time in P1, with the young Frenchman claiming it just after an hour passes before the teams switched to long runs.  


In the afternoon the circuit warmed up even more: Dorian was the only driver on circuit for the first quarter hour, setting a competitive time before his rivals joined him on track. He set his best time at the half hour mark, with few other drivers making much of an effort to compete on times, prefering to concentrate on race distances.


The teams will now carefully peruse the data before reforming down the coast next week at the Circuit Ricardo Tormo in Valencia on 25-26 April.

 

 

Info Kartcom - source GP3 Series / © Photos DR

IMG_9014.JPG

 

Dorian si aggiudica il primo posto nella seconda giornata di test della GP3 Series sul Circuit de Barcelona-Catalunya dominando le due sessioni in programma che si sono svolte sotto un sole splendente, ma con temperature miti. In mattinata ha concluso la sessione di qualifica con un tempo di 1:32.896 con un vantaggio di 0,012 s su Nirei Fukuzumi e Jack Aitken, mentre nel pomeriggio durante una sessione lunga con un giro in 1:34.022 si è dimostrato nettamente più veloce di Alessio Lorandi e Tatiana Calderón.

 

IMG_9059.JPG

 

Le condizioni in mattinata sono state perfette per una sessione di qualifiche perché il ritmo è stato molto alto nella prima ora. Dorian ha fatto segnare il primo miglior tempo prima di condividere i vertici della classifica con Arjun Main, Niko Kari, Raoul Hyman, Fukuzumi e Anthoine Hubert che in sequenza si sono succeduti. Il francese è riuscito a riprendersi la testa della classifica prima che i team iniziassero dei run più lunghi.

 

Nel pomeriggio la temperatura dell'asfalto è aumentata ed essendo Dorian l'unico pilota in pista nei primi quindici minuti, ha stabilito un tempo di riferimento prima che i suoi rivali si unissero a lui. Il francese ha fatto segnare il suo giro più veloce dopo una mezz'ora, mentre alcuni piloti cercavano di rispondere con la velocità pura altri preferivano concentrarsi sul passo gara.

 

I team analizzeranno con attenzione i dati prima di ritrovarsi la settimana prossima (25 e 26 aprile) sul Circuito Ricardo Tormo di Valencia (Spagna).

 

 

Info Kartcom - fonte GP3 Series / © Fotos DR

Renault-Sport-F1-Team-Budapest-2016-1.jpg

 

Portant fièrement son héritage dans le développement des plus grands espoirs, Renault Sport Racing a renouvelé son opération annuelle avec Renault Sport Formula One Team et la Renault Sport Academy permettant aux jeunes loups de l'Eurocup Formula Renault 2.0 de vivre un Grand Prix de l'intérieur. Max Defourny (R-ace GP), Harrison Scott (AVF by Adrián Vallés), Dorian Boccolacci (Tech 1 Racing), Sacha Fenestraz (Tech 1 Racing) et Will Palmer (R-ace GP) étaient ainsi présents à Budapest pour jouir de cette opportunité leur offrant les meilleurs outils pour accéder à leur rêve.

De la transmission...
Durant deux jours, le groupe a été accueilli dans des conditions privilégiées par le Renault Sport Formula One Team. Reçus au sein du motorhome, les cinq garçons ont pu échanger en tête-à-tête avec les pilotes titulaires Kevin Magnussen et Jolyon Palmer, ainsi que le troisième pilote, Esteban Ocon.

Ils rencontraient également Ricardo Panteado, Chef des Opérations Piste de Viry, Paul Seaby, responsable de l'équipe course, ainsi que Thomas Jorgenssen, le physiothérapeute de Kevin Magnussen. Après une visite approfondie et détaillée du garage ainsi que des différents endroits stratégiques de l'écurie, ils ont pu suivre la première séance d'essais libres.

... à la préparation du futur
Les cinq pilotes achevaient également leur jeudi dans le paddock GP2 et GP3, en compagnie de Mia Sharizman, Responsable de la Renault Sport Academy, pour y rencontrer les pilotes GP2 et GP3.

Vendredi, ils retrouvaient Fred Vasseur. S'appuyant sur son impressionnant pedigree acquis dans les formules de promotion, le Team Principal de Renault Sport Formula One Team a répondu ouvertement et sans réserve à toutes leurs questions tout en leur distillant de précieux conseils pour leurs carrières respectives.

 

Renault-Sport-F1-Team-Budapest-2016-2.jpg

 

Ils ont dit:

Dorian Boccolacci : « Pour de jeunes pilotes comme nous, c'est une véritable expérience à vivre et je remercie Renault Sport de cette opportunité. Cela nous montre ce qu'il faut accomplir dans l'espoir d'arriver en F1. Le professionnalisme est omniprésent et le pilotage n'est qu'une partie du travail aux côtés du marketing et des médias. Nous sommes encore jeunes, mais nous allons essayer de grandir pour atteindre un jour ce monde à part. Ce sera difficile, les places sont chères, mais cela donne envie de se donner pleinement pour y parvenir. »


Fred Vasseur, Team Manager Renault Sport Formula One Team : « Depuis des années, Renault travaille inlassablement sur la détection des jeunes pilotes. Dans ce sens, il est important de faire comprendre aux jeunes pilotes que le talent n'est qu'une donnée de l'équation et qu'il leur appartient de bâtir dès aujourd'hui un package complet. Le fait de faire venir certains parmi les plus prometteurs à voir les coulisses de la F1 leur permet ainsi de mieux cerner les attentes d'une équipe officielle, qu'il s'agisse du pilotage, de leur retour technique, de leur préparation physique, de leur aisance face aux médias et aux partenaires parmi tant d'autres. Ils peuvent ainsi prendre conscience des efforts à fournir pour avoir leur chance au plus haut niveau. »

 

 

Info & Photo Renault Sport

RBR_REN_DL-1629.jpg

 

Désormais rebaptisé Red Bull Ring, le circuit autrichien de Spielberg et ses 4326 m n'ont pas apporté toutes les satisfactions qu'il était en mesure d'espérer à Dorian lors de la 4e manche de l'Eurocup FR 2.0. Le pilote Tech 1 Racing a en effet été confronté à plusieurs contretemps qui l'ont empêché de figurer parmi les meilleurs alors que la performance était bien présente. Cependant, le moral de battant du jeune espoir français lui permet de tirer les enseignements de l'épreuve et de repartir encore plus motivé pour la prochaine compétition.

 

« Les qualifications restent toujours le problème crucial de ces courses. »  explique Dorian. « Le samedi, la séance était interrompue par la sortie de piste d'un concurrent au moment où nous avions planifié de donner le maximum. Sans cela, je pense que la 2e place était possible. Le dimanche, la voiture manquait légèrement d'efficacité avec les pneus neufs et je n'aurais pas pu viser la pole position. »

 

6e sur la grille de départ de la course 1, Dorian se retrouvait enfermé dans le premier tour et partait à la faute en attaquant un peu fort pour s'extraire du peloton. Il ne perdait pas trop de temps et se lançait dans une belle remontée assortie du meilleur tour en course jusqu'à la 7e position sur la ligne d'arrivée. Ses efforts étaient malheureusement anéantis par une pénalité de 10'' pour dépassement des limites de la piste, ce qui ne lui semblait pas justifié.

 

RBR_REN_SR-3755.jpg

 

Échaudé par sa mésaventure de la course 1, Dorian reconnaissait avoir un peu trop assuré dans le 1er tour de la 2e course, dimanche, depuis sa 5e position. « Le juste milieu n'est pas toujours facile à trouver. J'ai un tempérament d'attaquant et la prudence n'est pas dans mes gênes. La gestion de ce genre de situation fait partie de mes prochains objectifs. » Il remontait ensuite avec un brio incontestable de la 7e à la 4e position, dans les roues du leader du Championnat, mais ne pouvait le dépasser malgré une vitesse supérieure.

 

Désormais 4e au classement provisoire de l'Eurocup, Dorian partage avec son équipe une énorme motivation pour les courses à venir. Il retrouvera dès le dernier week-end de juillet le circuit de Spa Francorchamps, qu'il apprécie, à l'occasion du 4e rendez-vous de la Northern European Cup.

 

 

Info Kartcom / © Photos Dutch Photo Agency

Dorian-Boccolacci-track-NEC-2016-3-Hungaroring-Dutch-Photo-Agency.jpg

 

Malgré tous les charmes de la Hongrie, son beau temps et ses jolies filles, ce 3e week-end en Nec Cup FR 2.0 ne laissera guère de bons souvenirs à Dorian. Seule consolation, le pilote Tech 1 Racing limite les dégâts en restant dans le coup au championnat, désormais second à quelques unités du nouveau leader.

 

« J'ai rarement rencontré autant d'éléments défavorables dans un seul week-end de course ! » déclarait Dorian. « Rien de grave, pas d'accident ni de panne, juste une suite de contretemps qui, mis bout à bout, alourdissement le bilan... Cela dit, je ne suis pas inquiet pour la suite, j'ai maintenant suffisamment de recul pour ne pas me laisser abattre. C'est la course et il ne faut jamais perdre de vue son objectif, quoi qu'il arrive. »

 

Dorian-Boccolacci-stand-NEC-2016-3-Hungaroring-Dutch-Photo-Agency.jpg

 

Dorian n'a pas eu l'occasion de mettre en œuvre son nouveau plan pour bien figurer dès les essais qualificatifs. Deux longues séances d'essais libres lui avaient pourtant permis d'affûter sa stratégie et il haussait progressivement le rythme jusqu'à la 3e position. La 1ère session qualificative était perturbée par un passage au stand et un drapeau rouge. Comble de malchance, son meilleur temps était annulé pour franchissement des limites de la piste, une sanction à peine motivée. Résultat une modeste 16e place pour le départ de la course 1. Dans la 2e session, Dorian signait le 6e temps sans pouvoir aller chercher les meilleurs.

 

Comme si sa 16e place sur la grille ne suffisait pas, il écopait d'un drive through, de même que ses deux équipiers, pour une sombre histoire d'entrainement au départ pendant le tour de formation qui ne pénalisait que les pilotes de Tech 1 Racing. Résultat, une 17e position sur la ligne d'arrivée dans les roues de Sacha Fenestraz. La course 2 aurait pu être plus intéressante, mais la performance n'était pas vraiment au rendez-vous et Dorian se battait entre la 6e et la 8e place jusqu'au bout.

 

Comme ses principaux rivaux ont également connu leur lot d'ennuis sur le Hungaroring, Dorian ne laisse pas trop de plumes dans cette série de mésaventures et reste très bien placé au classement provisoire. Nul doute que les enseignements de la Hongrie vont lui servir pour revenir en force lors des prochaines compétitions, dont l'Eurocup FR 2.0 qui revient dès le week-end du 3 juillet sur le prestigieux circuit de Monza.

 

 

Info Kartcom / © Photos Diederik van der Laan - Dutch Photo Agency

Dorian-Boccolacci-track-NEC-2016-3-Hungaroring-Dutch-Photo-Agency.jpg

 

Despite all the charms of Hungary, its good weather and pretty girls, the third weekend in FR 2.0 NEC Cup will hardly leave good memories for Dorian. The only consolation is that the Tech 1 Racing driver has limited the damage by staying in the fight for the championship, and is now 2nd a few points from the new leader.

 

"I have rarely met so many negative elements in a single race weekend!" Dorian said. "Nothing serious, no accident or breakdown, just a series of mishaps which, put together, made a bigger problem... That said, I'm not worried about the result, I now have enough experience not to let it get me down. That's racing and we must never lose sight of the goal, no matter what."

 

Dorian-Boccolacci-stand-NEC-2016-3-Hungaroring-Dutch-Photo-Agency.jpg

 

Dorian has not had the opportunity to implement his new plan to do well in Qualifying. Two long free practice sessions had nevertheless allowed him to hone his strategy and he increased his pace gradually until he was in 3rd position. The first session was disrupted by a pit stop and a red flag. To make matters worse, his fastest time was set aside for crossing the limits of the track, a barely deserved punishment which resulted in a modest 16th place for the start of Race 1. In the second session, Dorian posted the 6th time without being able to reach the best.

 

As if his 16th place on the grid was not enough, he was given a drive through penalty, along with his two team-mates for an issue during the formation lap where only the Tech 1 Racing drivers were penalised. The result was a 17th place at the finish line in the wheeltracks of Sacha Fenestraz. Race 2 could have been more interesting, but the performance was not really there and Dorian fought between 6th and 8th place at the end.

 

As his main rivals also had their share of trouble at the Hungaroring, Dorian hasn't suffered too much in this series of misadventures and is very well placed in the provisional standings. No doubt the lessons from Hungary will serve him well in a return to form in the upcoming events, including the Eurocup FR 2.0 on the weekend of July 3rd on the prestigious Monza circuit.


 

Info Kartcom / © Photos Diederik van der Laan - Dutch Photo Agency

> Voir toutes les actualités

Compétition

Résultats

2018 • GP3 Series • GP3 Résultats
> Voir tous les résultats

Prochaine Épreuve

25 novembre 2018
GP3 Series United_arab_emirates Abu Dhabi • GP3

Photos

Espagne 18/04/18GP3 SERIES TEST • BARCELONE (AUTO) • GP3

> Voir toutes les photos

Communiqués

> Voir tous les communiqués

© Produced by KSP Reportages Web Engine
logo KSP